Menú principal
Le passereau, bien plus qu’un oiseau « commun »…

Le passereau, bien plus qu’un oiseau « commun »…

on 12/Mar/2018 in Actualidad, Noticias | 0 comments

Qualifiés de « communs », les passereaux subissent pourtant une très forte régression avec une perte, en 30 ans, de 50% de leur effectif nicheurs en France. Maillon indispensable de la biodiversité, ils représentent plus de 60 % de l’avifaune française.

121 espèces nicheuses sont dénombrées aux beaux jours sur le territoire par le Parc national et ses partenaires.
Afin de connaître l’impact des changements globaux (climatiques et autres) sur l’évolution de leur abondance et du cortège des espèces, deux protocoles d’étude à long terme sont assurés en juin/ juillet:
– Le suivi des oiseaux communs d’altitude réalisé en milieux ouverts (estives, au-dessus des forêts…). Les gardes-moniteurs comptent les oiseaux à l’oreille essentiellement, et à vue. 300 points sont concernés en 4 ans. L’altitude est le domaine des Pipit spioncelle, Rougequeue noir, Traquet motteux…

– Le suivi temporel des oiseaux communs par capture réalisé sur les espaces forestiers et buissonnants en bordure de ruisseaux. Sur les communes de Lau Balagnas et Gèdre, des filets permettent de capturer les passereaux pour identification et baguage. C’est là le domaine de la Fauvette à tête noire, du Rouge-gorge, du Merle noir, de la Grive musicienne…
Le programme “Altas de la biodiversité communal” permet également d’inventorier les espèces de passereaux.

Durant la saison froide, 83 espèces d’oiseaux hivernent, dont 48 sont des passereaux. Vous pouvez alors observer les Mésanges bleue, charbonnière, noire, le Bouvreuil, le Pinson des arbres, le Verdier, la Sitelle torchepot, le Tarin des aulnes, le Gros-bec…

N’hésitez pas à partager vos photos de passereaux réalisées cet hiver au parc national en commentaires.

Post a Reply

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *